Le blog Techno

Les différents types de disques durs et leurs particularités

Parmi les critères de choix d’un ordinateur, il y a le type de disque dur. Ce dernier se situe dans l’unité centrale tout comme la carte graphique, le processeur, la carte son, la carte mère, le lecteur DVD et la mémoire vive. Il constitue un espace où l’utilisateur peut stocker ses données ; c’est-à-dire ses fichiers numériques. Ce périphérique a vu le jour en 1956 et depuis, il a été soumis à de nombreuses transformations. Elles se font ressentir au niveau de la capacité de stockage, mais aussi du design. Ainsi, il existe plusieurs types de disques durs que vous êtes invité à découvrir dans cet article.

Les types de disques durs

Il est possible de distinguer quatre différents types de disques durs. Il s’agit de PATA, SATA, SCSI et SSD. Voici la signification de chacun de ces termes et la particularité des périphériques qu’ils désignent.

Disques durs PATA

Les disques PATA (Paralel ATA) sont également dénommés « variateurs à électronique d’entrainement intégrée » ou « variateurs à électronique d’entrainement intégrée améliorée ». C’est le premier disque dur à avoir été connecté à un ordinateur via la norme d’interface disque dur PATA. Ce lecteur est une innovation de Western Digital qui a vu le jour en 1986. Il est équipé d’un pilote et d’une interface commune qui permet de l’utiliser à l’époque sur différents périphériques.

Le taux de transfert des disques durs PATA peut atteindre 133 Mo/s. Il est possible de connecter deux lecteurs de ce type avec un seul câble dans une configuration maitre/esclave. À une unique carte mère, il peut être connecté quatre lecteurs PATA. En effet, la majorité de ces composants disposent de deux canaux connecteurs IDE. Cependant, les disques sur PATA sont obsolètes. Ils ne se retrouvent même plus dans tous les magasins informatiques.

Disques durs SATA

Ils figurent parmi les types de disques durs les plus utilisés aujourd’hui. Les lecteurs Serial ATA (SATA) prennent en charge tout système d’exploitation ainsi que toutes les cartes mères d’ordinateurs. En général, ils sont de deux tailles : il y a les disques durs SATA de 3,5 pouces et de 2,7 pouces. Les premiers correspondent aux desktops et les derniers aux laptops.

La vitesse d’un lecteur SATA varie en fonction de son modèle. Elle peut aller à 10000tr/min et 15000tr/min pour les périphériques de stockages des grands serveurs. Mais plus son régime est élevé et plus il est exposé aux pannes. Le grand inconvénient de ce type de lecteurs reste en effet la panne mécanique.

Disques durs SCSI

L’un des types de disques durs disponibles est le Small Computer System Interface (SCSI). En français, cela signifie « Petite interface de système informatique ». Créé dans les années 70, il fut dénommé pour la première fois SASI (Shugart Associates System Interface). Cette technologie, pour faire la connexion entre les lecteurs et l’ordinateur, se sert d’un connecteur ruban. Ce dernier est plat et dispose de 50 broches. Grâce à son interface standard, elle peut autoriser entre 7 et 15 appareils à se connecter à une même et unique carte mère. Ces disques durs sont dits obsolètes, mais vous pouvez encore en trouver dans bon nombre d’ordinateurs bas de gamme. Ils ont une vitesse de transfert pouvant aller à 80 Mo/s.

Disques durs SSD

Le disque dur SSD est le type de disques durs le plus répandu aujourd’hui. Il est au top niveau des technologies de stockage. Il est entièrement constitué de puces de mémoire. En effet, à l’opposé des disques durs traditionnels, il n’est pas composé de disques rotatifs ou autres composants mobiles. À la place, le SSD stocke les données dans une puce semi-conductrice. Il fonctionne selon le concept qu’utilise la mémoire RAM : le concept de mémoire flash.

Les SSD étant dépourvus de pièces mobiles et consomment moins d’énergie. De plus, ce type de lecteur n’est pas sujet aux pannes. Le seul inconvénient qu’il présente est son prix un peu trop élevé. Pour un même espace de stockage, un disque dur SSD coûte entre 3 et 4 fois plus qu’un disque dur SATA.

Critères de choix du type de votre disque dur

types de disques durs Pour bien choisir le type de lecteur qu’il vous faut, voici les critères à prendre en compte.

  • L’espace de stockage : il désigne la quantité de données que peut héberger le lecteur. Si vous avez besoin d’une grande capacité, le type de disque dur le plus recommandé est le SATA ; le SSD coûte beaucoup plus cher.
  • La performance : elle fait référence à la vitesse du lecteur. Sur ce plan, c’est bien les disques durs SSD qui sont les meilleurs.
  • L’approche hybride : Il s’agit de la combinaison des fonctionnalités des HDD et SSD. Cette option est utilisée par plusieurs centres de données.

Conclusion

Il existe quatre types de disques durs à savoir les lecteurs PATA, SATA, SCSI et SSD. Ils présentent différentes caractéristiques et chacun est adéquat pour un usage donné.

vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.